Claude Halmos : "Les enfants doivent être informés dès le plus jeune âge sur la pornographie"

Cinq garçons de 10 et 11 ans du collège Montaigne à Paris sont soupçonnés d’attouchements sexuels sur des filles de leur classe. Certains s'amusaient aussi regarder des films pornos sur leurs téléphones pendant les récréations. Pour la psychanalyste Claude Halmos, "tous les enfants sont susceptibles de voir des films pornographiques et cela pose un vrai problème de prévention".

(Des élèves du collège Montaigne soupçonnés d'attouchements © MaxPPP)

Cinq élèves du collège Montaigne à Paris sont soupçonnés d’attouchements sur des filles de leur classe. L’alerte a été donnée par les parents des jeunes filles concernées. Agés de 10 et 11 ans, ils sont passés en conseil de discipline. Résultats : deux sont exclus, deux sont condamnés à des travaux d’intérêt généraux et un a reçu un avertissement. Les élèves avaient aussi pris l'habitude de regarder des vidéos sur YouPorn, un site pornographique, pendant la récréation.

Plusieurs études montraient, il y a déjà 10 ans, que 80% des garçons entre 14 et 18 ans avaient déjà regardé des images pornographiques, mais là ce sont des enfants de 10 ans qui sont concernés. Un fait qui n’étonne absolument pas la psychanalyste Claude Halmos. "Il y a beaucoup d’enfants de 10 ans, 11 ans et parfois plus jeunes qui, à l’insu de leurs parents, ont déjà vu des films pornographiques par le biais de copains, frères et sœurs… Aujourd’hui, tous les enfants sont susceptibles de voir des films porno, c’est grave pour eux et cela pose un vrai problème de prévention. "

L'importance du dialogue

L’éducation a un rôle important à jouer et il faut tenir compte de l’existence de la pornographie et de la facilité d’accès quand éduque ses enfants, que ce soit à la maison ou à l’école. "Aussi bien les parents que l’école ne comprennent pas vraiment l’importance de l’éducation sexuelle. On pense beaucoup que c’est une affaire de conviction alors que les enfants, pour leur construction, doivent être informés dès le plus jeune âge, " explique Claude Halmos. "Une partie des enfants regardent les films pornographiques parce qu’on ne leur donne aucune explication. Ils doivent savoir que dans leur famille on peut parler de ça. "

"Les enfants doivent être informés dès le plus jeune âge sur la pornographie", explique Claude Halmos à Raphaëlle Duchemin
--'--
--'--