Chauffage : des accidents à cause du monoxyde de carbone

En Saint-Saint-Denis, une famille a échappé de justesse à la mort par intoxication au monoxyde de carbone, mardi 25 décembre.

FRANCE 3

C'est un Noël comme les autres pour cette famille en Seine-Saint-Denis. Pourtant, le matin au réveil, quelque chose cloche. Toute la famille est prise de malaises et de nausées. C'est alors la mère qui donne l'alerte. "Mon fils n'allait pas bien, il a commencé à être très incohérent et finalement à perdre rapidement connaissance. Je suis descendue pour voir comment allaient mon mari et ma fille et j'ai trouvé tout le monde inconscient, et ma maman également", explique-t-elle. Avant de perdre elle-même connaissance, elle alerte le Samu.

Plus de 20 morts et 4 000 intoxications chaque année

Le garçon de 3 ans est emmené aux urgences dans un état grave, plongé dans le coma pendant plusieurs heures. Il est sorti au matin du 26 décembre, sain et sauf. L'histoire se termine bien. En France, chaque année, on compte plus de 20 morts de 4 000 intoxications à cause du monoxyde de carbone, un gaz invisible, incolore et inodore. La principale raison est qu'en hiver, les logements sont souvent mal aérés. Les autorités recommandent un contrôle chaque année de son système de chauffage et d'aération.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne monte son chauffage électrique dans son appartement, à Lille (Nord), le 3 février 2012.
Une personne monte son chauffage électrique dans son appartement, à Lille (Nord), le 3 février 2012. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)