Cagnes-sur-Mer : un centre commercial en zone inondable fait polémique

Il a déjà les pieds dans l'eau après les fortes pluies du week-end dernier alors qu'il doit ouvrir dans quinze jours. Le "Polygone Riviera" est construit de chaque coté d'un cours d'eau sur la commune de Cagnes-sur-Mer. Un cours d'eau à "fort risque", selon des documents des services de l'Etat.

(La maquette du Polygone Riviera au moment de sa présentation en 2013 © MaxPPP)

Le "Polygone Riviera" promet une "destination shopping unique" où la nature est omniprésente. Il faut dire que ses 150 boutiques, sa galerie d'art, ses cinémas et ses 3.000 places de parking souterrain sont construits en bordure du Malvan. Un cours d'eau pourtant classé en "zone à risque", et même "en zone rouge" par endroits par la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement.

Pression de l'immobilier

Il est généralement impossible de construire sur ces terrains, mais la pression de l'immobilier est telle dans cette zone que les élus font des exceptions. La commune de Cagnes-sur-Mer a pourtant un Plan de prévention des risques inondations. Les collectivités estimaient d'ailleurs dans un rapport de 2008 que 664 bâtiments et 1.600 habitants étaient concernés. Elles tentent même de dompter les rivières comme le Malvan avec des canaux, des buses ou encore des bassins d'évacuation.

A LIRE AUSSI ►►► Inondations dans les Alpes-Maritimes : aurait-on pu éviter un tel drame ?

Mais pour l'association France Nature Environnement, les inondations du week-end dernier montre bien que l'eau peut monter vite et pas toujours là où on le pense. Si on bétonne d'un côté, l'eau s'évacuera ailleurs, là où l'on pensait être à l'abri.