Budget de la Défense : 3,8 milliards d'euros supplémentaires d'ici 2019

François Hollande a tranché le bras de fer qui opposait Bercy à la Défense en annonçant une rallonge de plusieurs milliards d'euros du budget alloué aux armées. France 3 fait le point.

FRANCE 3

Un Conseil de Défense crucial pour l'avenir des armées se tenait mercredi 29 avril au Palais de l'Élysée. Entre la Défense qui réclame des moyens supplémentaires et le refus par Bercy de tout dérapage budgétaire, François Hollande a tranché au nom de la sécurité des Français.

"J'ai pris cette décision comme chef des armées, dans un contexte budgétaire que chacun connait et avec les engagements qui nous lient dans le cadre européen (...). J'ai fait ce choix parce que c'est celui de la France, celui de sa protection, celui de sa sécurité. Je sais que les Français, s'ils veulent avoir confiance en l'avenir doivent se sentir partout en sécurité et protégés", s'est exprimé le chef de l'État.

18 500 postes de militaires sauvés

Pour lutter contre le terrorisme, l'opération Sentinelle sera pérennisée. 7 000 militaires seront maintenus contre 10 000 à présent. Il n'est donc pas question de revoir à la baisse le budget de la Défense qui est sanctuarisé cette année, avec 31,4 milliards d'euros avec un effort de 3,8 milliards d'euros de crédits supplémentaires d'ici 2019. 18 500 postes de militaires seront ainsi sauvés parmi les 34 000 qui devaient disparaître.

Le JT
Les autres sujets du JT
Francois Hollande lors d\'une visite dans un centre de la Ligue contre le cancer, à Paris, le 24 mars 2015.
Francois Hollande lors d'une visite dans un centre de la Ligue contre le cancer, à Paris, le 24 mars 2015. ( GLEB GARANICH / REUTERS)