Autoroutes : les tarifs ont toujours mécontenté les automobilistes

Les automobilistes se sont toujours plaints des tarifs d'autoroute. Ce désamour dure au moins depuis les années 1950.

Cette vidéo n'est plus disponible

Depuis les années 1950, le prix des péages augmente. La première autoroute française a été inaugurée en 1950. C'est le début d'un gigantesque chantier sur tout le territoire. Les autoroutes font la fierté nationale. Il y a 165 kilomètres d'autoroute à la fin des années 1950 et il faut bien sûr payer tout ça. En 1955, l'État confie la construction de ces cathédrales du XXe siècle à des sociétés privées et autorise le prélèvement de péage pour financer les travaux. Pour faire passer la pilule, on met en avant les bénéfices pour les conducteurs.

Des tarifs qui augmentent plus que l'inflation

Il y avait 165 kilomètres d'autoroute en 1960 et 1 600 kilomètres en 1971. Le prix des péages augmente en même temps que la construction s'accélère. Les conducteurs ont l'impression d'y laisser toujours trop de sous. En 2006, l'État privatise les autoroutes pour renflouer les caisses et rassure les conducteurs en leur disant qu'il n'y aura pas d'augmentation excessive du prix des péages. Huit ans plus tard, en 2014, les autoroutes sont toujours de plus en plus chères. Depuis leur privatisation en 2006, les concessions d'autoroute augmentent les tarifs tous les ans plus que l'inflation. En 2018, pas de surprise, les tarifs continuent de grimper.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les tarifs des péages augmentent de 0,87% à 2,04% pour toutes les catégories de véhcules. (Photo d\'illustration).
Les tarifs des péages augmentent de 0,87% à 2,04% pour toutes les catégories de véhcules. (Photo d'illustration). (MAXPPP)