Cet article date de plus de six ans.

Attentats de Paris : deux nouveaux terroristes tués ont été identifiés

Deux nouveaux terroristes qui ont été tués lors des attentats de vendredi soir à Paris et Saint-Denis ont été identifiés, selon un communiqué du procureur de la République rendu public ce lundi matin. Un des nouveaux kamikazes avait déjà mis en examen dans un dossier terroriste. Le deuxième serait passé par la Grèce en octobre 2015.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Opération de police à Molenbeek (Belgique). © Yves Herman/Reuters)

Deux nouveaux terroristes, tués vendredi soir lors des attaques simultanées qui ont touché Paris et le Stade de France, ont été identifiés, a annoncé ce lundi matin le procureur de la République dans un communiqué. Le premier est l'un des kamikazes du Stade de France, rapporte le procureur de la République. Il serait passé par la Grèce en octobre 2015. "Il existe une concordance entre les empreintes papillaires du kamikaze et celles relevées lors d'un contrôle en Grèce en octobre 2015", précise le communiqué.

EN DIRECT ►►► Suivez notre édition spéciale

En revanche, il existe toujours une incertitude sur son nom. L'authenticité du passeport retrouvé près de son corps, au nom de Ahmad Al Mohammad, né le 10 septembre 1990 à Idlib en Syrie, "reste à vérifier" rapporte encore le procureur de la République. Il n'est pas certain que ce passeport appartiennent au terroriste, où que cela soit sa vraie identité.

Un nouveau terroriste de nationalité française

Le deuxième terroriste identifié est l'un des kamikazes du Bataclan, où 89 personnes au moins ont trouvé la mort vendredi soir. Il s'agit de "Samy Amimour, né le 15 octobre 1987 à Paris, et orginaire de Drancy". "Il est connu de la justice anti-terroriste pour avoir été mis en examen le 19 octobre 2012 pour association de malfaiteurs terroriste (projet de départ avorté vers le Yémen) et placé sous contrôle judiciaire", apprend-t-on dans le communiqué du procureur de la République.

Samy Amimour était en violation de son contrôle judiciaire depuis l'automne 2013. Un mandat d'arrêt international était depuis lancé contre lui. Trois personnes de son entourage familial se trouvent en garde à vue depuis ce lundi matin après leur interpellation à Drancy.

A LIRE AUSSI ►►► Attentats à Paris : la fiche S d'un kamikaze renouvelée en octobre dernier

Cinq kamikazes désormais identifiés

Sur les sept kamikazes morts lors des attentats de Paris et Saint-Denis vendredi, cinq sont donc désormais identifiés. Il y a Omar Ismaïl Mostefaï, né à Courcouronnes (Essonne) en 1985, qui faisait partie du commando du  Bataclan. Il avait fait l'objet d'une fiche S en 2010, renouvelée le 12 octobre dernier, selon nos informations. Le parquet de Paris a annoncé dimanche avoir identifié deux autres kamikazes, l’un de ceux qui s’est fait exploser près du Stade de France, Bilal Hadfi, 20 ans, ainsi que l'auteur de l’attentat suicide du Comptoir Voltaire, Brahim Abdeslam, né en 1984 et résidant en Belgique.

Enfin, la police a lancé dimanche un appel à témoins concernant Abdeslam Salah, le frère de Brahim Abdeslam, qui est en fuite. Ce Français, résident en Belgique, a loué une ou plusieurs voitures qui ont servi aux commandos vendredi à Paris.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.