Les Français pas convaincus par les explications de Sarkozy après sa mise en examen

Selon un sondage Harris Interactive pour LCP publié jeudi.

L\'ancien président de la République Nicolas Sarkozy quitte un restaurant à Paris, le 2 juillet 2014.
L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy quitte un restaurant à Paris, le 2 juillet 2014. (BENOIT TESSIER / REUTERS)

Nicolas Sarkozy voulait "prendre les Français à témoin" mais visiblement, sa défense n'a pas trouvé un écho unanime dans l'opinion. Plus d'un Français sur deux (52%) n'a pas été convaincu par les explications de l'ancien président sur sa mise en examen lors de son interview télévisée, mercredi 2 juillet, selon un sondage Harris Interactive pour LCP publié jeudi. L'ex-chef de l'Etat a cependant convaincu 44% des personnes interrogées sur ce point précis.

En ce qui concerne ses accusations sur un supposé manque d'indépendance de la justice, là aussi une majorité de Français, 51%, n'a pas été convaincue alors que seul 45% approuvent les arguments de l'ancien chef de l'Etat.

Pour la première fois devancé par Juppé à l'UMP

En ce qui concerne les qualificatifs que l'on peut attribuer à Nicolas Sarkozy, 73% des sondés le considèrent "dynamique", 52% "compétent", 33% "honnête". Ils sont 40% à considérer qu'il dirigerait bien la France s'il prenait à nouveau les rênes du pays.

A ce sondage s'ajoute une autre étude mitigée pour l'ancien président. Selon un baromètre CSA pour Les Echos et Radio Classique, il est désormais devancé par Alain Juppé chez les sympathisants UMP : 75% d'entre eux ont une bonne image du maire de Bordeaux, 74% de Nicolas Sarkozy. Une première depuis son départ de l'Elysée.