Disparition d'Estelle Mouzin en 2003 : la piste Michel Fourniret relancée

Seize ans après la disparition d'Estelle Mouzin après sa sortie de l'école en région parisienne, l'alibi du tueur en série Michel Fourniret a été démenti par son ex-femme Monique Olivier.

france 3

Michel Fourniret a-t-il quelque chose à voir dans la disparition en 2003 d'Estelle Mouzin ? L'enquête a été relancée, seize ans après les faits. La fillette de 9 ans n'avait plus donné signe de vie depuis son départ de son école située en Seine-et-Marne. Une affaire toujours pas élucidée, mais le tueur en série Michel Fourniret est désormais soupçonné par les enquêteurs. Michel Fourniret avait raconté avoir appelé son fils depuis son domicile de Sart-Custinne, en Belgique.

Son alibi contredit par son ex-femme

Un alibi prouvant alors qu'il ne pouvait pas se trouver en région parisienne au moment de la disparition de la jeune fille. Son ex-épouse vient finalement de contredire les dires du tueur en série. "Monique Olivier a indiqué à la juge d'instruction qu'elle avait bien passé un appel au fils de Michel Fourniret le 9 janvier 2003 à la demande de Michel Fourniret, ce qui signifie qu'il n'était pas (...) en Belgique le jour de la disparition d'Estelle Mouzin", révèle Me Richard Delgenes, l'avocat de Monique Olivier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Monique Olivier, l\'ex-femme de Michel Fourniret, au tribunal de Charleville-Mézière en 2008.
Monique Olivier, l'ex-femme de Michel Fourniret, au tribunal de Charleville-Mézière en 2008. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)