Accusée de racisme, une chocolaterie change le nom de ses pâtisseries

Une boulangerie d'Auxerre vient d'annoncer qu'elle allait changer le nom de deux de ses pâtisseries, baptisées le "bamboula" et le "négro". Deux noms qui ont suscité les protestations de deux associations antiracistes.

(Une chocolaterie d'Auxerre a changé les noms de ses chocolats © MAXPPP)

L'affaire a commencé lundi avec des internautes qui contactent deux associations antiracistes, le CRAN et Sortir du colonialisme. Ils protestent contre un magasin "très spécial à Auxerre". En cause, deux produits vendus dans une chocolaterie de la ville. Deux chocolats baptisés "Négro" et "Bamboula".

Le Conseil Représentatif des Associations Noires de France et Sortir du colonialisme dénoncent aussi dans un communiqué : "un revival de l'imagerie coloniale la plus nauséabonde (…) le CRAN et SDC ne peuvent que dénoncer les produits rances et toxiques de la maison Féret."

La chocolaterie a décidé de changer les noms

Mise à l'index, la chocolaterie auxerroise se défend sur sa page Facebook et explique notamment que ces pâtisseries existent depuis de nombreuses années et qu'elles rendent hommages d'un côté "aux Sénégalais blessés pendant la Première guerre" mondiale et de l'autre "au Rio Négro c'est-à-dire des sacs de cacao qui arrivaient de Venezuela et de Colombie à destination d'Auxerre". 

Reste que ces arguments n'ont pas convaincu les deux associations qui ont demandé le retrait de ces chocolats. La chocolaterie a finalement décidé de changer leurs noms expliquant notamment avoir fait l'objet de menaces et messages malveillants. Mais sur son site Internet, la boutique fait encore la promotion de ces deux "spécialités d'antan" : "Soucieux de satisfaire les papilles des gourmets et des gourmands, Grégory se rattache aux spécialités d'antan avec le "Bamboula et le Négro", vieilles recettes auxerroises qui se transmettent de génération en génération", peut-on lire...