Société : travailler en couple, bons et mauvais côtés

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 12/12/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Le dossier de cette édition sur ces couples qui ne se séparent jamais. lls vivent ensemble, ils dorment ensemble et ils travaillent ensemble. Des milliers de personnes ont choisi cette existence professionnelle. C'est le cas souvent lors des créations d'entreprise. Mais pas seulement. Alors, atout ou enfer? Comment cloisonner et garder vraiment une vie privée.

Pendant que madame tient la boutique, monsieur, lui, est en vadrouille sur les chantiers. Sonia et Krzysztof Kowalski vendent et installent des parquets depuis 20 ans. Etre chacun de son côté, c'est l'une des clés de leur équilibre. Quand monsieur revient, qu'il s'installe à son bureau, les époux Kowalski ne sont jamais bien loin. Ils peuvent même communqiuer sans se parler. 20 ans de vie professionnelle et 25 ans de vie conjugale, forcément de temps en temps, il peut y a voir un peu d'agacement. Madame a tendance a en demander beaucoup a monsieur.

J'ai un client qui souhaite avoir des travaux à telle date, au niveau planning, c'est compliqué. Je lui demande de faire un effort pour satisfaire le client. Ce n'est jamais méchant.

Des petites tensions qui amusent beaucoup les salariés.

Quand ils commencent un peu à se disputer, on les appelle les "Chouchou et Loulou du parquet".

Quand Sonia explose sur des situations : "tu n'aurais pas dû.". Il la regarde et dit: "tu vas te calmer." On adore cette phrase, il a une manière de le dire très slave.

Grâce à ces années où tout a été mêlé, les Kowalski se connaissent par coeur. Pour eux, c'est une chance.

Quand on sera à la retraite, tout va bien se dérouler, on se connait tellement qu'on n'aura pas de problème.

Jérôme et Bénédicte Mouflard sont bien loin de penser à la retraite. A 33 et 39 ans, ils sont à la tête d'une entreprise de vente de vêtements en ligne. Monter leur boîte, une aventure qu'ils n'auraient pas pu vivre l'un sans l'autre.

Le fait de l'avoir fait à deux, ça nous a beaucoup aidé. Il n'y avait pas de décalage entre nous.

S'il l'avait fait seul, j'aurais dit "mais décroche". Même financièrement, il faut que ça fonctionne. Il faut aussi soutenir l'autre quand il a un petit coup de mou.

Quand ils se fâchent, Jérôme et Bénédicte argumentent par mails interposés ou même dehors quand le ton monte. Face a face au bureau, a la maison avec les enfants, ils ont du mal à cloisonner. Avec les années, les Kowalski, ont appris à s'organiser. Une fois la journée terminée, le couple a trouvé un sas de décompression, la voiture.

On règle nos comptes.

C'est un récapitulatif de la journée. En fait on débriefe la journée.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==