Société : développer les résidences pour personnes âgées

a revoir

Diffusé le 14/09/2013 Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Enfin, qui chargerai-t-on de définir l'efficacité du médicament.

C'est une alternative aux maisons de retraites. On dénombre 320 résidences pour personnes âgées en France. Elles pourraient croître de 50 % lors des 12 prochains mois. Pourquoi un tel développement ? Quels sont leurs prix ? Garantissent-elles une attention particulière pour leurs résidents.

C'est une résidence pour personnes âgées. Pas tout à fait comme les autres.

Bienvenue à tous, c'est la rentrée.

Ici, ne vivent que des personnes à la retraite, propriétaires ou locataires de leur logement. Ce matin, réunion de rentrée. Il y avait de la gym douce, de la calligraphie. Particularité de ce type d'hébergement, il n'y a aucune assistance médicale mais un panel d'activités. Tous les résidents sont entièrement autonomes et indépendants. Denise Letellier a vendu son logement après le décès de son mari. Depuis un an, elle loue ce 3 pièces pour 810 euros par mois.

J'étais en pavillon et j'étais toujours seule. Je restais des fois une semaine sans voir personne.

Pourquoi pas.

Non, une maison de retraite ça fait 4e âge.

Nées aux Etats-Unis dans les années 60, les résidences seniors ont émerge en France il y a 30 ans. Un démarrage timide mais un marche à fort potentiel en raison du vieillissement de la population. D'ici 2020, le nombre de résidences devrait doubler, passer de 35.000 à 80.000 logements. Les promoteurs vont même chercher leurs futurs clients dans les gares. Ce train est spécialement aménagé pour sillonner la France. A l'intérieur, une résidence comme pour de vrai.

Ici le salon de coiffure, la piscine en libre accès.

Accueil 7 jours sur 7, espace beauté, restaurant. Le prix : de 100.000 a 380.000 euros l'achat d'un appartement, selon le lieu, le type de logement et la formule choisie. Autre option : la location.

La moyenne des loyers et des services représente à peu près 1.500 euros en province.

Au-dessus du revenu moyen des retraités.

Ce n'est pas un produit social, il s'adresse aux classes moyennes.

Trait d'union entre le domicile et la maison de retraite médicalisée, les résidences seniors sont pointées du doigt pour leur côte ghetto.

Si on considère sociologiquement qu'une société est un mélange, que c'est la possibilité de croiser, de rencontrer, d'échanger, les résidences séniors ont un côté enfermant. Mais ce sont souvent des personnes seules et qui s'y sentent rassurees.

En quelques mois, Denise Letellier s'est fait un groupe de copines. Ils sont 40.000 retraites en France à vivre dans une résidence senior.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==