Cet article date de plus de huit ans.

Un médicament sur deux est inutile, selon le livre-choc de deux médecins

50% de médicaments inutiles, 20% de mal tolérés, 5% potentiellement très dangereux... mais 75% de remboursés ! C'est ce que proclament deux éminents médecins, le député Bernard Debré et Philippe Even, directeur de l'Institut Necker, dans un livre-choc qui paraît aujourd'hui.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Ce sont pas moins de 4.000 médicaments qui ont été passés au crible. Et le bilan est édifiant : la moitié ne sert à rien, 20% sont mal tolérés par l'organisme, 5% peuvent même être très dangereux. L'industrie pharmaceutique est "la plus lucrative, la plus cynique, la moins éthique de toutes les industries" , ajoutent les auteurs de ce Guide des 4.000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux, les professeurs Bernard Debré (député UMP de Paris) et Philippe Even (directeur de l'Institut Necker).

Pour régler le déficit de l'assurance-maladie, la solution est simple, selon eux : retirer du marché tous ces médicaments inutiles ou dangereux. Ainsi des tatines, . Avalés par 3 à 5 millions de Français, ils coûtent à la France 2 milliards par an, disent-ils. Alors qu'ils sont "complètement inutiles" .

L'industrie pharmaceutique dénonce  "amalgames et approximations"

Le Nouvel Observateur publie ce jeudi les bonnes pages du livre. Et dresse la liste exhaustive des 58 médicaments dangereux, qui comprend des médicaments cardiovasculaires, des anti-inflammatoires, des pilules.

Le Guide des 4.000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux se veut, selon ses auteurs, "un livre d'information, pas d'opinion".  Ce qui n'est évidemment pas l'avis de l'industrie pharmaceutique qui dénonce "amalgames et approximations" dans cet "énième réquisitoire de Bernard Debre et Philippe Even" . Car les deux éminents médecins avaient écrit, en mars 2011, un rapport au vitriol sur la réforme du système du médicament, à la suite de l'affaire du Mediator.

 


Ce livre répond à des impératifs de santé publique - et d'économies ... assure Bernard Debré
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.