Quel âge a la Lune ?

Pour le savoir, des planétologues ont demandé à la Terre. Ils estiment que la formation de notre satellite a débuté 95 millions d'années après le début du système solaire.

La Lune  vue de Sao Paulo (Brésil), le 16 mars 2014.
La Lune  vue de Sao Paulo (Brésil), le 16 mars 2014. (WILLIAM VOLCOV / BRAZIL PHOTO PRESS / AFP)

On la voit tous les soirs briller dans la nuit. Mais au fait, quel âge a la Lune ? Une équipe internationale de planétologues date sa formation à 95 millions d'années après le début du système solaire (à plus ou moins 32 millions d'années), sur la base d'une nouvelle "horloge", décrite mercredi 2 avril dans la revue Nature (en anglais).

Selon le modèle aujourd'hui couramment admis, la Lune est née lorsque la Terre, elle-même à peine formée, est entrée en collision avec une autre planète de la taille de Mars. Les débris éjectés par le choc se sont réaccumulés pour former la Lune. L'impact a aussi provoqué le démarrage du dernier acte de la formation du noyau de la Terre.

Plusieurs dates ont été précédemment proposées pour cet événement, à partir des mesures d'isotopes radioactifs : certains suggèrent qu'il a pu survenir autour de 30 millions d'années seulement après la naissance du système solaire, d'autres le situent plus tard, 50 voire 100 millions d'années après la naissance du système solaire. Ce dernier s'est formé il y a 4,56 milliards d'années. 

Une formation précoce écartée

Cette fois, une équipe de planétologues français, allemands et américains, menée par Seth Jacobson et Alessandro Morbidelli, de l'Observatoire de la Côte d'Azur, a utilisé une autre méthode, basée sur des simulations numériques et la composition chimique du manteau de la Terre. Ce calcul exclut l'hypothèse d'une formation précoce.

Les planétologues ont découvert "une relation entre le temps auquel la collision formant la Lune s'est produite et la quantité de matériau que la Terre a acquise après cette collision géante", explique l'Observatoire. Cette relation est "une véritable horloge pour dater l'événement conduisant à la formation de la Lune", ajoute-t-il. Elle confirme aussi que la Terre est "la planète qui a mis le plus longtemps pour se former dans notre système solaire", indique Alessandro Morbidelli.