Vidéo Conquête de Mars : comment l'homme se prépare pour aller vivre sur la planète rouge

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
VIDEO. Froid glacial, isolement, bases gonflables : comment l'homme se prépare pour vivre sur Mars
Article rédigé par
France Télévisions

Le récent succès de la mission Mars 2020 relance l'espoir de voir un jour des colonies humaines sur la planète rouge. Un vieux rêve qui nécessite toutefois des progrès technologiques considérables pour être réalisé.

D'abord les robots, ensuite les humains ? L'atterrissage réussi du rover Perseverance sur Mars le 18 février dernier permet à la Nasa de franchir un nouveau cap dans l'exploration de la planète rouge – et relance l'espoir d'une mission habitée dans un futur proche. Malgré les nombreux obstacles connus, les agences spatiales du monde entier élaborent des projets d'expéditions martiennes, dont certaines pourraient avoir lieu d'ici 2040.

Un défi logistique

Avant de s'installer sur Mars, il faut déjà s'y rendre. La planète rouge a beau être notre voisine la plus proche, elle se trouve en moyenne à 225 millions de kilomètres de la Terre, se rapprochant parfois à 55 millions de kilomètres selon l'orbite des deux planètes.

"Pour aller sur Mars, on est obligé de faire un voyage d'au moins six mois en apesanteur, prévient Jérémy Rabineau, chercheur en physiologie spatiale. Il y a tout un tas de modifications qui se mettent en place. On a un afflux de sang vers le haut du corps, on va devenir de moins en moins musclé, la densité osseuse va se réduire."

>> Les huit obstacles à franchir avant de pouvoir coloniser Mars

Une fois sur Mars, la question de l'habitat pose d'importants problèmes logistiques. "On n'a jamais posé quelque chose de très lourd [sur Mars], rappelle Olivier Walter, architecte et co-créateur du groupe Archi-Espace. Si on veut avoir des surfaces suffisantes pour pouvoir vivre un certain temps, il faudra se diriger vers le gonflable. C'est ce qui est testé actuellement sur la Station spatiale internationale."

Un voyage risqué

Quand bien même l'humanité parviendrait à installer des bases autonomes en ressources, l'exposition de Mars aux vents solaires rendrait ces missions extrêmement dangereuses.

"Ces rayonnements cosmiques, ce sont des particules énergétiques qui provoquent des mutations (...) et donc des cancers", explique l'astrophysicien Sylvain Chaty. Et de continuer : "Coloniser Mars, c'est tout à fait possible. On peut y aller, on peut envoyer des gens, mais en fait, on les envoie à la mort."

Avant Mars, c'est la Lune qui devrait bientôt recevoir de nouveaux visiteurs et servir de zone d'entraînement afin de mieux connaître les effets de ces mystérieux rayonnements du Soleil sur le corps humain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.