Santé : les prouesses de la chirurgie augmentée

La réalité augmentée fait désormais partie de notre quotidien. Cette prouesse technique s'invite jusque dans les salles d'opération grâce à des hologrammes simulant l'intérieur du corps humain.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Un bloc opératoire high-tech et un chirurgien masqué pour une chirurgie quasi virtuelle. On se croirait dans un film de science-fiction. En réalité, il s'agit de chirurgie augmentée. Ce dispositif permet de superposer un hologramme à ce que l'on voit grâce à un casque. On peut ainsi voir une partie du corps invisible à l'oeil nu pendant une opération. Son fonctionnement fait la synthèse des radios, des scanners et des IRM pour prendre en compte la particularité anatomique de chaque patient. La première opération en réalité augmentée a lieu en France en 2017.

Un casque pour échanger à distance

Grâce à un casque connecté, le chirurgien peut être conseillé en temps réel par d'autres spécialistes, aux États-Unis, en Angleterre et en Corée du Sud. L'opération est retransmise en direct et les chirurgiens communiquent entre eux par Skype. Par ailleurs, la chirurgie augmentée permet de réaliser des simulations avant une opération et met en évidence certaines parties de l'organisme que l'on veut retirer ou éviter. Reste à améliorer le calage de l'hologramme sur un corps en mouvement ; en France, il y a 60 000 incidents graves liés à la chirurgie chaque année.

Un bloc opératoire de l\'hôpital Georges-Pompidou à Paris (illustration)
Un bloc opératoire de l'hôpital Georges-Pompidou à Paris (illustration) (MARTIN BUREAU / AFP)