Cet article date de plus de dix ans.

Record de distance pour l'avion Solar Impulse

L'avion solaire a relié Phoenix dans l'Arizona à Dallas au Texas. Près de 1.500 kilomètres, c'est donc un record pour cet appareil alimenté par l'énergie solaire, fabriqué en fibres de carbone, et dont l'envergure avec ses ailes dépasse les 63 mètres, l'équivalent d'un Boeing.
Article rédigé par Caroline Caldier
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

L'appareil va
traverser les Etats-Unis d'Ouest en Est en cinq étapes. Après un premier vol Moffett-Phoenix réussi, ce jeudi matin Solar Impulse a atterri à Dallas au Texas. Beaucoup d'émotion à l'arrivée a expliqué le
Suisse Bertrand Piccard, l'un des deux co-fondateurs du projet, et pilote (avec
André Borschberg) de Solar Impulse : "Il ne s'agit pas de révolutionner le
transport aérien mais de révolutionner la manière de penser des gens en terme
d'énergie et de technologie
".

12.000 cellules
photovoltaïques

L'objectif est en effet
de promouvoir la technologie de l'appareil qui dépend de 12.000 cellules
photovoltaïques capables de produire l'électricité suffisante pour charger sa
batterie au lithium de 400 kilos nécessaire à l'alimentation des quatre moteurs
électriques à hélice de 10 chevaux chacun, de jour comme de nuit. Solar Impulse, projet lancé il y a dix ans, avait fait son
baptême de l'air en juin 2009. 

Après Dallas, l'avion
solaire se rendra à Saint Louis (Missouri) puis à l'aéroport de Dulles près de
la capitale, Washington, à la mi-juin, et New York à l'aéroport Kennedy en
juillet, la destination finale. L'appareil reste entre une dizaine de jours à
chaque arrêt pour permettre aux curieux de voir l'avion et de s'entretenir avec
les pilotes.

> A réécouter :  En janvier dernier, Philippe Vandel rencontrait Bertrand
Piccard pour France Info


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.