Cet article date de plus de huit ans.

Google Glass au volant, amende au tournant

Une automobiliste devant la justice pour avoir roulé avec des Google Glass. Ça s'est passé aux Etats-Unis, en Californie. Le procès doit s'ouvrir ce jeudi devant un tribunal de San Diego. C'est une première. La police reproche à cette femme sa conduite "en état de distraction". 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Steve Marcus Reuters)

Les Google Glass, ces lunettes interactives développées
par Google, sont équipées d'une caméra et d'un micro qui permettent de se connecter
à internet. Pratique mais aussi dangereux quand la vigilance de l'utilisateur
est nécessaire ailleurs... C'est le cas sur la route.

Un oeil sur la route, l'autre sur Internet

Une automobiliste
américaine a donc été verbalisée en octobre dernier en Californie. Elle avait
ses Google Glass sur le visage. Rappelons tout de même que ces lunettes ne sont
pas commercialisées mais 10.000 exemplaires sont quand même en possession des "geek" de la Silicon Valley.

En réalité d'ailleurs,
il ne s'agit pas de lunettes mais juste d'une monture munie d'un tout petit
écran avec une double utilité : prendre des photos ou des vidéos avec le
petit appareil intégré, et regarder soi-même des informations, comme la météo
ou des messages personnels sur le mini-écran.

►►► A LIRE AUSSI | J'ai testé les Google Glass

Plus dangereux qu'un GPS ?

Evidemment cela
peut constituer un danger au volant mais on peut aussi considérer que c'est
moins dangereux que de baisser les yeux pour regarder l'écran de son Smartphone
ou même pour suivre une navigation GPS.

Pour sa défense, l'automobiliste
affirme qu'elle ne regardait pas l'écran des Google Glass au moment où elle
conduisait.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers High Tech

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.