Une pluie d'étoiles filantes à observer dans la nuit de jeudi à vendredi

Pour profiter pleinement du spectacle, il est nécessaire de se trouver dans un endroit où l'horizon est bien dégagé et éloigné de toute pollution lumineuse.

Une étoile filante photographiée en Espagne, en janvier 2016.
Une étoile filante photographiée en Espagne, en janvier 2016. (JUAN-CARLOS MUNOZ / BIOSPHOTO / AFP)

Les passionnés d'espace peuvent lever les yeux au ciel, dans la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 mai, pour admirer une pluie d'étoiles filantes qui illumine le ciel chaque année à la même période. Pour voir les Êta aquarides – c'est le nom de ces météores – il faudra regarder en direction de la constellation du Verseau, c'est-à-dire vers le sud-est, à partir de 3 heures du matin, et avant que le lever du jour n'éclaircisse trop la voûte céleste.

La Lune ne gâchera pas le spectacle

Pour profiter pleinement du spectacle, il est nécessaire de se trouver dans un endroit où l'horizon est bien dégagé et éloigné de toute pollution lumineuse. A ce propos, la date du 6 mai tombe on ne peut mieux, puisqu'il s'agit d'une nuit de nouvelle Lune. Autrement dit, puisque notre satellite sera invisible, son éclat ne perturbera pas l'observation.

Si vous ne pouvez pas observer le ciel cette nuit, pas de panique : les météores sont en général visibles, en moindre quantité, quelques jours avant ou après le 6 mai, qui correspond à la date où ces étoiles filantes sont les plus nombreuses.