La Terre et ses maux sous l’objectif de Thomas Pesquet

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Espace : la Terre et ses maux sous l’objectif de Thomas Pesquet
FRANCEINFO
Article rédigé par
S. Aramon, C. Chen - franceinfo
France Télévisions

Thomas Pesquet a décollé pour la Station spatiale internationale (ISS) le 23 avril en prenant soin d’emporter son appareil photo dans ses bagages. Et le spationaute ne se prive pas de partager des clichés de la Terre à couper le souffle.

Dimanche 16 mai, depuis la Station spatiale internationale (ISS) où il effectue une mission de six mois, Thomas Pesquet a braqué son objectif sur la Mongolie. Comme lors de son dernier séjour dans l’espace, le spationaute aime partager son quotidien avec ses 3 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux. Sur son temps libre, il capture des clichés sublimes de notre planète depuis une coupole panoramique qui lui offre une vue stupéfiante. C’est de là, notamment, qu’il a réalisé une photo de sa Normandie natale, avant d’immortaliser Paris, puis le delta du Nil (Égypte), et enfin La Mecque (Arabie saoudite).

Alerter sur les impacts du dérèglement climatique

Au sud de San Francisco (États-Unis), la nature se fait arc-en-ciel dans des marais salants. Ces photos servent aussi à nous alerter sur les maux bien visibles de la planète, prises à 400 kilomètres d’altitude de la Terre. Le spationaute, très connecté, a publié plus d’une vingtaine de photos sur la Toile et quelques vidéos. Et, bien sûr, quand il n’a pas son appareil à la main, Thomas Pesquet se consacre à ses expériences, jusqu’à 10 heures par jour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Thomas Pesquet

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.