À la découverte de TESS, le satellite qui détecte les exoplanètes

Cette semaine, un nouveau satellite de la NASA, baptisé TESS, partira à la chasse aux exoplanètes, ces planètes situées en dehors de notre système solaire. Selon les scientifiques, il pourrait en détecter près de 20 000.

Voir la vidéo
France 3

Dès les prochaines semaines, un nouveau télescope spatial de la NASA va étudier 200 000 étoiles à la recherche de signes que d'autres formes de Terre existent. De la taille d'une machine à laver et avec ses quatre caméras ultra-sensibles, il va surveiller le ciel entier. "TESS va enregistrer la lumière de milliers d'étoiles et chercher ces petites baisses de luminosités qui peuvent être causées par le passage d'une planète devant la surface de l'étoile", explique Jennifer Burt, de l'institut technologique du Massachusetts (États-Unis). Ces microéclipses devraient permettre de détecter 20 000 exoplanètes selon la NASA.

2 000 exoplanètes déjà découvertes

Au total, il y aurait des centaines de milliards d'exoplanètes dans l'univers. Des planètes faites d'hydrogène, de gaz, de lave en fusion et des planètes rocheuses comme la Terre. "L'essentiel de notre mission est de fournir un panel de données gigantesque pour localiser ces exoplanètes (...) avec l'espoir qu'un jour nous soyons capables d'identifier la possibilité de vie à l'extérieur du système solaire", rappelle Jeff Volosin, responsable du projet. Ce satellite représente un pas de géant, car pendant des siècles, il n'y avait que huit planètes, celle de notre système solaire. La découverte de la première exoplanète 51 Pegasi B remonte à 1995. Depuis, 2000 autres ont été détectées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration du satellite Transiting Exoplanet Survey Satellite (Tess) qui doit être lancé le lundi 16 avril 2018 par la Nasa.
Illustration du satellite Transiting Exoplanet Survey Satellite (Tess) qui doit être lancé le lundi 16 avril 2018 par la Nasa. (NASA)