Espace : ArianeGroup va étudier, pour l'Agence spatiale européenne, "la possibilité d'aller sur la Lune avant 2025"

Annoncé symboliquement un jour d'éclipse lunaire, ce contrat pourrait être une première pour l'Europe. 

La Lune pendant l\'éclipse lunaire, vue depuis Francfort (Allemagne) le 21 janvier 2019.
La Lune pendant l'éclipse lunaire, vue depuis Francfort (Allemagne) le 21 janvier 2019. (BORIS ROESSLER / DPA / AFP)

"Je suis convaincu que la conquête de l'espace est essentielle pour l'avenir de l'humanité en général. L'Europe doit y tenir sa place" André-Hubert Roussel, le président exécutif d'ArianeGroup, a annoncé lundi 21 janvier la signature d'un contrat avec l'Agence spatiale européenne ESA pour "étudier la possibilité d'aller sur la Lune avant 2025", ce qui constituerait une première pour l'Europe. 

Cette annonce intervient alors que l'année 2019 marque le cinquantième anniversaire des premiers pas de l'homme sur la Lune, en 1969. La Chine a elle-même fait atterrir début janvier un engin sur la face cachée et encore inexplorée de la Lune, une première mondiale qui a confirmé son statut de puissance spatiale.

"Faire de l'Europe un partenaire majeur de l'exploration spatiale"

"Cette étude fait partie du plan global de l'ESA pour faire de l'Europe un partenaire majeur au niveau mondial dans le domaine de l'exploration dans la prochaine décennie", a pour sa part déclaré David Parker, le directeur de la branche Exploration humain et robotique à l'ESA, cité dans un communiqué. Le patron de l'ESA, Jan Woerner, avait proposé en 2015 de remplacer la Station spatiale internationale (ISS) en orbite autour de la Terre par un "village lunaire" permanent.