Cet article date de plus d'un an.

En images Espace : voici toutes les premières images du télescope James Webb

Après la première image dévoilée, lundi soir par le président américain Joe Biden, l'équipe du télescope le plus puissant au monde a révélé de nouvelles images, mardi.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Détail de la nébuleuse de la Carène photographiée par le téléscope James Webb. (NASA / AFP)

Des étoiles plein les yeux. Après une première photographie dévoilée lundi soir par le président américain Joe Biden, la Nasa a révélé mardi 12 juillet la totalité des cinq premières images du télescope James Webb.

>> Pourquoi le télescope James Webb va révolutionner l'observation spatiale en succédant à Hubble

L'image la plus profonde de l'Univers

La première image, celle de lundi, dévoile des galaxies formées il y a 13 milliards d'années. Elle montre l'amas de galaxies SMACS 0723. C'est l'image "la plus précise et la plus lointaine jamais obtenue. Elle représente une portion du ciel équivalente à la taille d'un grain de sable tenu à bout de bras", a expliqué le centre national d'études spatiales sur Twitter.

La nébuleuse de la Carène : pouponnière d'étoiles

Une image révélée mardi montre un endroit de la nébuleuse de la Carène, une pouponnière d'étoiles, située à environ 7 600 années-lumière. "C'est beau à en avoir mal aux yeux", commente Eric Lagadec, astrophysicien à l'Observatoire de la Côte d'Azur, et président de la Société française d'astronomie et d'astrophysique. "Ce que l'on est en train de voir là, c'est l'écume des vagues de la robe de la galaxie, qui est en train de danser"a résumé l'astrophysicien David Elbaz.

Une étoile mourante

Le James Webb a capturé la nébuleuse de l'Anneau austral. Il s'agit d'une étoile mourante, une étoile double, qui expulse du gaz et de la poussière. L'image de gauche a été prise par l'instrument NIRCam du James Webb. Celle de droite par un autre instrument, appelé MIRI, qui se trouve également sur le James Webb. "On est en train de voir naître des molécules complexes dans le corps pratiquement mort d'une étoile et qui est la première étape vers la complexité, vers la vie", a commenté l'astrophysicien David Elbaz auprès du Cnes.

Un groupement de galaxies : le Quintette de Stephan

Une autre image montre le Quintette de Stephan, un groupement de galaxies. Cinq sont visibles au total sur cette spectaculaire image, dont quatre en interaction, dans une véritable danse gravitationnelle. Deux sont en train de fusionner.

Des traces d'eau sur une exoplanète

Ce n'est pas forcément l'image la plus belle, mais elle laisse rêveur. L'analyse de la lumière de l'atmosphère de l'exoplanète WASP-96 b montre des traces d'eau. Attention, cela ne signifie pas que cette planète abrite une forme de vie ou est habitable. Mais les scientifiques cherchent et scrutent avec attention les exoplanètes qui présentent des traces d'eau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.