Cet article date de plus d'un an.

La première image capturée par le télescope James Webb dévoile des galaxies formées il y a 13 milliards d'années

La photo, qui fourmille de détails, montre l'amas de galaxies SMACS 0723.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La Nasa a publié, lundi 11 juillet, la première image infrarouge prise par le télescope spatial James Webb. (NASA / AFP)

Elle est enfin là : après des années d'attente, la première image capturée par le télescope James Webb a été dévoilée lundi 11 juillet aux yeux du monde. Le somptueux cliché montre des galaxies formées peu après le Big Bang, il y a plus de 13 milliards d'années.

Bijou d'ingénierie d'une valeur de 10 milliards de dollars (9,98 milliards d'euros), l'une des missions principales de James Webb est l'exploration des premiers âges de l'univers. En astronomie, voir loin équivaut à remonter le temps, la lumière observée ayant voyagé durant des milliards d'années avant de nous parvenir.

>> Pourquoi le télescope James Webb va révolutionner l'observation spatiale

L'image, qui fourmille de détails, montre l'amas de galaxies SMACS 0723, au cœur desquelles certaines structures "n'ont jamais été vues auparavant", selon la Nasa. Il a fallu 12,5 heures d'observation pour que le télescope prenne ce cliché.

Cette première image de James Webb marque un jour "historique", a salué le président Joe Biden, six mois après le lancement en orbite de ce télescope spatial, le plus puissant jamais conçu. Cette photographie est "l'image infrarouge la plus profonde et la plus claire jamais prise de l'univers lointain jusqu'ici", s'est félicitée la Nasa.

De nouvelles photos bientôt dévoilées

Bien que les noms des cinq premières cibles cosmiques de James Webb aient été annoncés dès la semaine dernière, les images avaient elles été jusqu'ici jalousement gardées secrètes, afin de créer le suspense.

D'autres photos doivent être révélées lors d'un événement en ligne de la Nasa mardi matin. l'objectif : impressionner le grand public par leur beauté, mais aussi démontrer aux astronomes du monde entier toute la puissance des quatre instruments scientifiques embarqués.

Deux photos de nébuleuses – de très photogéniques et gigantesques nuages de gaz et de poussières où se forment les étoiles – sont au programme pour mardi : la nébuleuse de la Carène et celle de l'anneau austral. Autre cible, le Quintette de Stephan, groupement de galaxies en interaction entre elles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.