La Chine achève la construction du plus grand télescope du monde destiné à chercher la vie extraterrestre

Les travaux ont débuté en 2011 et l'engin de 500 m de diamètre sera opérationnel à partir de septembre.

Une vue aérienne du plus grand téléscope au monde, Fast, le 3 juillet 2016. Il a été construit à Qiannan, dans la province de Guizhou en Chine.
Une vue aérienne du plus grand téléscope au monde, Fast, le 3 juillet 2016. Il a été construit à Qiannan, dans la province de Guizhou en Chine. (DENG GANG / IMAGINECHINA / AFP)

Il est composé de 4 450 panneaux, il fait 500 m de diamètre et sa taille représente 30 terrains de football. Le plus grand télescope du monde, Fast, a été achevé dimanche 3 juillet. Il a été construit dans les collines de la province de Guizhou, dans le sud de la Chine.

Plus encore que sa taille, c'est sa mission qui est remarquable : il doit permettre d'explorer l'espace et de traquer la vie extraterrestre. Fast aura pour mission de "chercher une forme de vie intelligente en dehors de notre galaxie", expliquait Wu Xiangping, directeur de la Société astronomique chinoise, à l'agence officielle Xinhua, le 16 février. "Si des extraterrestres intelligents existent, les messages qu'ils produisent, s'ils circulent dans l'espace, peuvent être détectés par Fast", avait également détaillé un autre astronome chinois. Il est, en effet, capable de capter des ondes radio qui se trouvent jusqu'à 1 000 années-lumières de la Terre.

Une mise en route en septembre

Le Fast devrait entrer en service en septembre. Sa construction a duré cinq ans pour un budget de 1,2 milliard de yuans (160 millions d'euros). Mais la mise en place de ce projet gigantesque n'est pas sans conséquences pour les Chinois.

Pour qu'il aboutisse, les 9 110 résidents qui vivent dans un rayon de cinq kilomètres de l'installation ont été déplacés. Les autorités de la province de Guizhou se sont engagées à les reloger, d'ici à septembre. L'objectif est de "créer un environnement électromagnétique sain", selon un responsable local. Les déplacés devaient recevoir 12 000 yuans (soit 1 650 euros) en dédommagement.