Vaccins : la colère monte face au retard des laboratoires

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccins : la colère monte face au retard des laboratoires
FRANCEINFO
Article rédigé par
Marie-Pierre Degorce, S.Korwin - franceinfo
France Télévisions

Inquiétude des dirigeants à propos des problèmes de productions que communiquent certains laboratoires. La ministre de l'Industrie leur demande des comptes.

C'est l'un des plus grands centres de vaccination de Rome (Italie) : des personnels soignants y reçoivent déjà leur deuxième injection de vaccin. À Rome, comme dans toute l'Europe, l'inquiétude grandit. À Madrid (Espagne), alors que la pandémie s'aggrave, la vaccination a été suspendue, faute de dose. 

Astra-Zeneca fournit en priorité le Royaume-Uni

Le laboratoire britannique, Astra-Zeneca, a annoncé ne pouvoir livrer qu'un quart des doses promises à l'Union européenne. Les deux usines de Grande-Bretagne fournissent en priorité Londres (Royaume-Uni), un revirement inacceptable pour Bruxelles. "Ne pas être capable d'assurer les capacités de production, c'est ne pas respecter l'esprit et la lettre du contrat que nous avons passé. Il n'y a pas de clause de priorité et de hiérarchie des usines dans le contrat que nous avons passé", a déclaré Stella Kyriakides, commissaire européenne en charge de la santé. 





Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.