Santé : les origines du vaccin

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Les origines du vaccin
France 3
Article rédigé par
A.-C. Lambard, L. Michel - France 3
France Télévisions

Aujourd’hui généralisé, le vaccin a pris du temps avant d’être instauré par les autorités. C’est le médecin anglais Edward Jenner qui a élaboré le premier de l’histoire.

Cette maladie était devenue celle qui avait tué le plus de personnes de l’histoire. La variole est un fléau qui touche les populations depuis le néolithique. Pour tenter de mettre fin à ce virus gravissime, le médecin anglais Edward Jenner a remarqué que les femmes qui s’occupaient de traire les vaches avaient des petites pustules sur les avant-bras mais ne contractaient jamais la variole. Il a alors saisi le pu sur une de ses femmes et l’a injecté sur un enfant : il n’a jamais attrapé le virus. La maladie de la vache appelée vaccine, ce procédé est par conséquent devenu ce qu’on connaît désormais comme le vaccin.

D’abord craint puis généralisé

Si les résultats du premier vaccin semblaient convaincants, une grande partie de la population refusait de l’utiliser. Elle avait peur d’être transformée en vache. L’un des premiers à vouloir faire vacciner en masse a été Napoléon, ses hommes n’ayant pas peur des soldats adverses mais davantage de la petite vérole. Depuis, le vaccin n’a cessé de se généraliser au fil des siècles, devenant aujourd’hui indispensable pour se protéger de certaines maladies.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.