Rougeole : les autorités appellent à la vaccination après une forte hausse des cas en Île-de-France

En octobre, 56 cas de rougeole ont été relevés en région parisienne, contre un cas par semaine au cours des six premiers mois de l'année 2018.

L\'ARS Île-de-France rappelle l\'importance de faire vacciner ses enfants contre la rougeole.
L'ARS Île-de-France rappelle l'importance de faire vacciner ses enfants contre la rougeole. (SCHNEYDER MENDOZA / AFP)

L'Agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France a relevé 56 cas de rougeole en octobre, a appris franceinfo jeudi 8 novembre. Au cours des six premiers mois en 2018 il y en avait seulement un par semaine. Cette forte hausse fait écho à une recrudescence de la rougeole en France et en Europe. L'ARS n'apporte pas d'explications pour l'instant sur les raisons de cette hausse.

Les cas principalement situés en Seine-Saint-Denis

En Île-de-France, les cas se situent principalement en Seine-Saint-Denis. Si aucun décès, ni aucune forme sévère de la rougeole, n'ont été signalés, onze personnes ont tout de même été hospitalisées depuis septembre. Ce sont principalement des enfants de quatre ans qui n'étaient pas à jour de leur vaccination.

Aurélien Rousseau, directeur général de l'Agence régionale de Santé, a rappelé, jeudi 8 novembre sur France Bleu Paris, qu'il est important de faire vacciner ses enfants contre la rougeole : "C'est une maladie, qui derrière son nom qui rappelle l'enfance, est extrêmement contagieuse, puisque chaque personne peut contaminer 15 à 20 personnes. C'est pour ça qu'on se mobilise avec le département de Seine-Saint-Denis".

Aujourd'hui, ne pas vacciner, c'est faire prendre un risque à ses enfants mais aussi faire prendre un risque à tous ceux qui les entourentAurélien Rousseauà France Bleu Paris

Les adultes sont aussi concernés surtout les plus fragiles, a rappelé Aurélien Rousseau. Cette maladie peut avoir très vite des complications lourdes. Cette maladie n'est pas "quelque chose qui passe avec l'enfance, c'est une maladie préoccupante, très contagieuse et donc il faut qu'on agisse."