Philippines : un vaccin de Sanofi à l'origine de trois morts ?

Les autorités soupçonnent un vaccin controversé contre la dengue d'avoir provoqué trois décès.

Des vaccins Dengvaxia, du laboratoire Sanofi, dans un centre de santé de Manille, la capitale des Philippines, le 5 décembre 2017.
Des vaccins Dengvaxia, du laboratoire Sanofi, dans un centre de santé de Manille, la capitale des Philippines, le 5 décembre 2017. (TED ALJIBE / AFP)

Le laboratoire français Sanofi est dans la tourmente. Les autorités philippines soupçonnent son vaccin contre la dengue, controversé, d'être à l'origine de trois décès, selon un rapport gouvernemental, publié vendredi 2 février. Début décembre, Manille a suspendu son programme national de vaccination, après la recommandation du laboratoire français de réserver son vaccin Dengvaxia aux personnes ayant déjà été exposées à la maladie dans le passé.

"Les trois cas ont montré un lien de causalité. Ils sont morts de la dengue, bien qu'ils aient reçu du Dengvaxia. Deux d'entre eux sont morts à cause de l'échec de la vaccination", a déclaré le sous-secrétaire à la Santé Enrique Domingo lors d'une conférence de presse. Selon lui, "le Dengvaxia n'est pas prêt pour être utilisé dans des campagnes de vaccination et il faudrait trois à cinq ans pour observer et superviser si le vaccin produit d'autres effets indésirables".