Cet article date de plus de deux ans.

Philippines : un vaccin de Sanofi à l'origine de trois morts ?

Les autorités soupçonnent un vaccin controversé contre la dengue d'avoir provoqué trois décès.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des vaccins Dengvaxia, du laboratoire Sanofi, dans un centre de santé de Manille, la capitale des Philippines, le 5 décembre 2017. (TED ALJIBE / AFP)

Le laboratoire français Sanofi est dans la tourmente. Les autorités philippines soupçonnent son vaccin contre la dengue, controversé, d'être à l'origine de trois décès, selon un rapport gouvernemental, publié vendredi 2 février. Début décembre, Manille a suspendu son programme national de vaccination, après la recommandation du laboratoire français de réserver son vaccin Dengvaxia aux personnes ayant déjà été exposées à la maladie dans le passé.

"Les trois cas ont montré un lien de causalité. Ils sont morts de la dengue, bien qu'ils aient reçu du Dengvaxia. Deux d'entre eux sont morts à cause de l'échec de la vaccination", a déclaré le sous-secrétaire à la Santé Enrique Domingo lors d'une conférence de presse. Selon lui, "le Dengvaxia n'est pas prêt pour être utilisé dans des campagnes de vaccination et il faudrait trois à cinq ans pour observer et superviser si le vaccin produit d'autres effets indésirables".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.