Vaccination contre le Covid-19 : après un lancement laborieux, le gouvernement annonce une accélération

Plusieurs milliers de personnes ont été vaccinées lundi 4 janvier en France. Un chiffre qui devrait vraisemblablement augmenter dans les prochains jours. Olivier Véran tente de rassurer les critiques. Mais dispose-t-on de suffisamment de doses pour une campagne d’envergure ?  

France 2

En France, le raté du début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 a poussé l’exécutif à taper du poing sur la table. Lundi 4 janvier, plusieurs milliers de patients ont été vaccinés et ce nombre devrait monter en puissance au cours des prochains jours. Présent à l’Hôtel-Dieu lundi, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a tenté de se justifier sur ce démarrage laborieux : "Nous avons un million de personnes âgées en Ehpad, à protéger en priorité, plus l’ensemble des soignants âgés de 50 ans et plus", tout en promettant une accélération du processus.

Des doses qui devraient doubler 

La gestion des doses est prudente. Selon le gouvernement, d’ici 48 heures, 100 hôpitaux devraient pouvoir vacciner les patients. Toutefois, l’hôpital de Valenciennes (Nord) est toujours en attente du vaccin. Depuis fin décembre, 520 000 doses sont stockées sur le territoire français ; ce chiffre devrait doubler mercredi 6 janvier, pour dépasser le million de doses. Les soignants, de leur côté, réclament plus d’informations et de transparence pour pouvoir s’organiser, à l’instar de Jean-Pascal Collinot, responsable de la pharmacie à l’hôpital de Verdun, dans la Meuse.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Une infirmière vaccine une soignante de plus de 50 ans à l\'hôpital de l\'Hotel-Dieu à Paris, le 2 janvier 2021.
Une infirmière vaccine une soignante de plus de 50 ans à l'hôpital de l'Hotel-Dieu à Paris, le 2 janvier 2021. (SAMEER AL-DOUMY / AFP)