Vaccin contre le Covid-19 : la stratégie du gouvernement sous le feu des critiques

Lancée fin décembre 2020 en France, la campagne de vaccination contre le Covid-19 est jugée trop lente par plusieurs responsables politiques. Ceux-ci n'hésitent pas à critiquer la stratégie gouvernementale face à la crise sanitaire.

Alors que la campagne de vaccination - qui a débuté le 27 décembre en France - s'ouvre aux plus de 75 ans lundi 18 janvier, les critiques fusent de toutes parts. Les maires de plusieurs villes dénoncent la lenteur du gouvernement dans la distribution des doses de vaccin. "Au rythme actuel de livraison, il faudra plus de quatre mois et demi pour vacciner les seules personnes de plus de 75 ans," a déploré François Rebsamen, maire (PS) de Dijon (Côte-d'Or). Même son de cloche du côté d'Anne Hidalgo, son homologue de Paris, qui estime qu'il faudrait "huit mois" pour vacciner cette partie de la population.

Pas d'unanimité autour du passeport vaccinal

La création d'un passeport vaccinal, qui pourrait permettre de voyager, suscite également des polémiques. L'opposition y voit une atteinte aux libertés. Pour le moment, le gouvernement temporise à ce sujet. "C'est un débat qui paraît très prématuré," juge notamment Clément Beaune, secrétaire d'État chargé des Affaires européennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran, lors d\'une conférence de presse le 7 janvier 2021.
Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran, lors d'une conférence de presse le 7 janvier 2021. (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP)