Passeport vaccinal : "Ce débat aujourd'hui n'a pas lieu d'être", écarte Clément Beaune, secrétaire d'État chargé des affaires européennes

Un sondage montre que 62% des Français sont favorables à ce que la vaccination contre le Covid-19 soit obligatoire pour prendre l'avion.

franceinfo

La mise en place d'un passeport vaccinal à l'échelle européenne est un débat "très prématuré", estime Clément Beaune, secrétaire d'État chargé des affaires européennes, dimanche 17 janvier sur franceinfo. Un sondage Ifop, publié par Le Parisien - Aujourd'hui en France dimanche montre que 62% des Français sont favorables à ce que la vaccination contre le Covid-19 soit obligatoire pour prendre l'avion. Un Français sur deux souhaite une telle obligation dans les transports en commun. "C'est un débat qui n'a pas lieu d'être et ce serait choquant, alors qu'on débute encore partout cette campagne de vaccination en Europe, qu'il y ait des droits plus importants pour certains que pour d'autres. Ce n'est pas notre conception de la protection et de l'accès aux vaccins", estime Clément Beaune. 

>> Vaccin Pfizer-BioNTech, passeport vaccinal, contrôle renforcé des frontières... Le "8h30 franceinfo" de Clément Beaune

Le chef du gouvernement grec avait appelé mardi l'Union européenne à adopter un certificat "standardisé" de vaccination pour donner un coup de pouce à l'industrie du tourisme, terrassée par la pandémie du coronavirus. Clément Beaune temporise : "Nous sommes très réticents, explique-t-il. Si on parle d'un papier, un document qui vous autorise à voyager en Europe, je crois que c'est très prématuré." Il estime que la question ne doit pas être au menu du Conseil européen de la semaine prochaine.

"On ne sait pas l'impact du vaccin sur la transmission du virus. La clarté complète doit être faite sur ce point. Par ailleurs, on est dans une phase, partout en Europe, de montée en puissance de la vaccination. (...) La France considère qu'on ne doit pas ouvrir le débat maintenant. Quand l'accès au vaccin sera généralisé, ce sera un sujet différent", insiste Clément Beaune. "Tant qu'on n'est pas entré dans une phase grand public de la vaccination, dire au gens : votre activité est limitée, ça ne marche pas, pour être très clair."

Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, sur franceinfo le 21 août 2020.
Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, sur franceinfo le 21 août 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)