Il chante un air d'opéra pendant son opération du cerveau !

Le ténor slovène Ambrož Bajec-Lapajne a chanté du Schubert pendant que des neurochirurgiens s'activaient sur son cerveau pour en extraire une tumeur.  

Un chanteur d'opéra qui pousse la chansonnette dans un bloc opératoire est une situation plutôt cocasse, il faut bien l'avouer. Mais elle devient franchement insolite lorsque l'on sait que l'artiste est en train de se faire opérer du cerveau!

C'est cette étrange expérience que le ténor slovène Ambrož Bajec-Lapajne a voulu partager en postant le 5 août dernier la vidéo de sa propre opération.

Il y a un peu plus d'un an, le jeune chanteur apprend qu'il souffre d'une tumeur au cerveau, plus précisément d'un glioblastome multiforme (GBM), qui requiert une neurochirurgie "à cerveau ouvert" pour être ôtée.

L'opération a été réalisée en juin 2014 par une équipe de l'University Medical Center d'Utrecht (Pays-Bas). Pour s'assurer que les fonctions cognitives d'Ambrož n'étaient pas endommagées lors de l'extraction de la tumeur, ce dernier est resté conscient pendant l'opération, afin de pouvoir interagir en temps réel.

Chanter pour s'assurer que le cerveau est intact

En pleine intervention, les chirurgiens ont demandé à l'artiste d'interpréter le chant Gute Nacht de Schubert en majeur puis en mineur, pour être certain qu'il parvenait toujours à différencier les deux tonalités. Tout au long de l'opération l'équipe médicale a posé des questions à Ambrož et a testé les mouvements de ses doigts et de ses mains.

La vidéo prend une tournure plus dramatique (à 2:40) lorsque le jeune artiste cesse brusquement de chanter après un geste du chirurgien. Heureusement, après quelques secondes de flottement, il repart de plus belle. "Cela fait maintenant plus d'un an, je vais bien et je poursuis ma carrière de chanteur professionnel ", s'enthousiasme le slovène.

Cette étonnante pratique n'est pas une exception dans les blocs opératoires : il y a un an tout juste, un violoniste professionnel s'était fait opérer du cerveau pendant qu'il jouait, allongé sur la table d'opération.