Greffe : un rein livré par drone

Aux États-Unis, un rein a été acheminé par drone à Baltimore pour éviter les embouteillages.

FRANCE 3

Vendredi 19 avril dernier, à Baltimore aux États-Unis, un drone chargé d'un rein réfrigéré a rejoint un hôpital situé à 4 kilomètres. Un petit vol pour les passionnés qui pilotent le drone, mais une grande mission pour le monde de la santé. Pour l'occasion, les dronistes retiennent leur souffle et la police a fermé les rues. Le pilotage est délicat et l'opération est digne de la Nasa, à quelques mètres au-dessus du sol, 91 mètres plus précisément. En dix minutes, le drone atterrit sur le toit de l'hôpital. En 2018, 4% des organes ont subi des retards de plus de deux heures à cause des embouteillages. Sur le toit, un homme vérifie : "Tout fonctionne, l'organe ne semble pas avoir été endommagé, on est bon pour transplanter le rein", constate-t-il.

Une réalité d'ici trois à cinq ans

L'opération menée est un succès, la patiente a reçu la greffe avec succès. La livraison de colis par drone existe déjà aux États-Unis et en Australie et l'acheminement d'organes pourrait être une réalité d'ici trois ou cinq ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Image d\'illustration d\'un drone volant dans le ciel d\'Oliva, en Espagne, le 6 janvier 2019.
Image d'illustration d'un drone volant dans le ciel d'Oliva, en Espagne, le 6 janvier 2019. (JASPER JACOBS / BELGA MAG / AFP)