Cet article date de plus de huit ans.

Greffe : les dons d'organes en hausse

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Greffe : les dons d'organes en hausse
Greffe : les dons d'organes en hausse Greffe : les dons d'organes en hausse
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 2

En 2015, plus de 5 700 organes ont pu être transplantés, pour des interventions le plus souvent vitales. France 2 a pu rencontrer une jeune femme qui a été greffé des poumons.

Pour elle, c'est comme une deuxième naissance. Émilie, 29 ans, ne serait pas là aujourd'hui sans une greffe. Elle souffre de mucoviscidose, une maladie génétique qui a failli lui coûter la vie il y a cinq ans. "J'étais sur liste de super-urgence. J'étais déjà en réanimation, et ils me donnaient trois jours. Et j'ai eu les poumons au bout des trois jours, donc ça a été vraiment une chance énorme. Ils ne pensaient pas que je pourrais tenir jusque-là", se souvient-elle.

Moins de refus de prélèvements

Elle voit donc sa vie actuelle comme un "bonus". Elle respire aujourd'hui grâce à deux poumons prélevés sur un donneur anonyme. En 2015, 15 greffes par jour ont ainsi pu sauver des vies. 5 746 organes ont pu être greffés, soit une augmentation de 7%. Ce succès est notamment lié au fait que les familles refusent de moins en moins le prélèvement des organes lors du décès d'un proche. Parallèlement, la médecine arrive aujourd'hui à mieux réanimer les organes, ce qui permet d'augmenter la durée admissible de transport, ainsi que la qualité des greffons.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.