Carmat : un nouveau revers pour son coeur artificiel

Un 4e patient, implanté à la fin du mois dernier, est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi. La prothèse ne serait pas en cause.

France 2

Il aura vécu à peine un mois avec un coeur artificiel. Le 4e patient greffé Carmat le 22 décembre dernier à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, est décédé. Il avait 58  ans. Selon la société Carmat, la prothèse n'est pas en cause. Le malade serait mort de complications médicales. Aucun des quatre patients greffés Carmat n'a survécu. Le 3e est mort en décembre. Là aussi, son décès n'était pas lié à la greffe.

Vingt patients testés

Pour les deux premiers cas en revanche, il s'agissait bien d'une défaillance technique : une micro fuite de sang à travers la prothèse. Cette technologie reste néanmoins un immense espoir pour les personnes souffrant d'insuffisance cardiaque. La société Carmat a annoncé qu'elle allait préparer des essais plus larges sur une vingtaine de patients. En France, 300 à 400 personnes sont en attente de greffons.

Le JT
Les autres sujets du JT