Attentats : des ostéos viennent en aide aux victimes

Après l'attentat de Nice, des ostéopathes ont décidé de proposer gratuitement leurs services aux victimes. Un moyen de les accompagner dans leur reconstruction.

Christophe Chambon vit à Nice. Au lendemain de l’attentat du 14 juillet, ce niçois se demande comment il pourrait, à sa mesure, venir en aide aux centaines de personnes traumatisées par la course folle du camion meurtrier. Ostéopathe, il sait que sa discipline peut être un soutien dans la prise en charge du stress post-traumatique. Il lance alors l'opération "Solidarité Ostéo 14 juillet".

Il s'agit de proposer aux victimes de l’attentat des séances d’ostéopathies gratuites. Aujourd'hui, ces séances coûtent en moyenne 60 euros et ne sont pas prises en charge par l'Assurance-maladie. Un réseau d'ostéopathes bénévoles s'est ainsi constitué. Aujourd'hui, ils sont 250 à avoir répondu à l'appel.

Une prise en charge bienvenue pour les victimes qui, près de quatre mois après l’attentat, luttent encore pour reprendre pied. Troubles du sommeil ou de l’appétit, douleurs musculaires diffuses : le stress post-traumatique se manifeste par plusieurs biais. "Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que ces patients sont restés bloqués dans un mécanisme de survie. Leur corps s’est verrouillé et ils sont encore en état de sidération", précise Christophe Cambon qui suit aujourd’hui plusieurs victimes.

L'intervention de ces professionnels a trouvé un écho favorable puisque 170 patients ont déjà eu recours à leurs services.

Consultez la liste des ostéopathes qui participent à l'opération : Solidarité Ostéo 14 juillet.