Le Sidaction récolte plus de 210 000 euros lors d'une vente aux enchères en ligne

En 2020, le traditionnel dîner de la mode avait permis de récolter 780 000 euros. Cette année, l'association a dû innover en raison du Covid-19.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le couturier Jean Paul Gaultier arrive au dîner de la mode du Sidaction, le 23 janvier 2020, à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)

Dîners en tête à tête avec Line Renaud, robes haute couture, visites privées des maisons Hermès, Balenciaga et Alaïa... La vente aux enchères de lots d'exception au profit de Sidaction a permis de récolter 212 550 euros, a annoncé l'association lundi 1er février. Dans l'impossibilité d'organiser son traditionnel dîner de la mode contre le sida, l'un des principaux événements français de bienfaisance organisé chaque mois de janvier depuis vingt ans, Sidaction l'a remplacé cette année par une vente aux enchères en ligne, du 28 au 31 janvier. En 2020, le dîner de la mode avait permis de récolter 780 000 euros.

Parmi les lots offerts cette année aux enchères, un dîner en compagnie de Jean Paul Gaultier a été adjugé 16 200 euros, tandis qu'une paire de boots collectors de la maison Saint Laurent s'est envolée à 30 000 euros. Une rencontre avec le styliste Simon Porte Jacquemus, pour réaliser avec lui un sac personnalisé, a trouvé preneur pour 10 400 euros.

"Il n'y a toujours pas de vaccin contre le sida"

"Les dons pour la recherche contre le sida sont en baisse. Il ne faut pas baisser la garde", a déclaré à l'AFP le couturier Jean Paul Gaultier, ambassadeur de Sidaction. "Il n'y a toujours pas de vaccin contre le sida. Il ne faut pas l'oublier" et "continuer à se protéger", a-t-il insisté. Selon les chiffres Onusida datant de 2019, 38 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde. Le grand week-end de sensibilisation et de collecte du Sidaction, mobilisant de nombreux médias et artistes, se déroulera du 26 au 28 mars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.