Cet article date de plus d'un an.

VIH : le témoignage fort d’Andréa Mestre, séropositive depuis ses 22 ans, contre les préjugés sur le virus

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
VIH : le témoignage fort d’Andréa Mestre, séropositive depuis ses 22 ans, contre les préjugés sur le virus
VIH : le témoignage fort d’Andréa Mestre, séropositive depuis ses 22 ans, contre les préjugés sur le virus VIH : le témoignage fort d’Andréa Mestre, séropositive depuis ses 22 ans, contre les préjugés sur le virus (France 3)
Article rédigé par France 3 - C. Guyon, E. Maizy, P. Guény
France Télévisions
France 3
Atteinte du VIH, Andréa Mestre a cru voir sa vie s’effondrer, au point de vouloir mettre fin à ses jours. Avec les progrès de la recherche, elle a suivi un traitement qui rend sa maladie indétectable. Elle a pu construire sa vie, et est désormais une maman comblée.

Andréa Mestre a 22 ans lorsque sa vie bascule. La jeune femme fait un test de dépistage qu’elle imagine sans conséquence, mais le diagnostic est violent : elle a le virus du Sida. “Quand j’apprends le diagnostic c’est un choc. C’est terrible de me dire qu’à 22 ans je suis une femme séropositive, car j’avais cette image des personnes séropositives qui sont rejetées, qui ne vivent pas longtemps, qui vont tomber malades. Pour moi, ma vie s’arrêtait là”, se remémore-t-elle. Commence alors une profonde dépression, jusqu’à faire une tentative de suicide.

Maman de trois petites filles séronégatives

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.