Politiques publiques : les personnes âgées plus favorisées que les jeunes

Aide de retour à l'emploi, allocations, les seniors sont-ils oui ou non socialement mieux traités ? France 2 répond à la question.

France 2

Les politiques publiques des gouvernements successifs ont-elles favorisé les seniors au détriment des moins de 25 ans ? La réponse est oui. Pour comprendre, prenons l’exemple d’une famille fictive. Thomas a 24 ans, Laura 20 ans, Yves et Colette, leurs grands-parents, ont 74 et 70 ans. Tous les quatre touchent des aides publiques. Pour Yves et Colette, ça commence par leur retraite. Ils sont aussi remboursés de leurs dépenses de santé et ont une aide à domicile, en partie prise en charge par l'État. Thomas, lui, n'a pas de travail. Il touche l'allocation chômage. Laura, étudiante, a une bourse d'études et une aide au logement chaque mois. Jusqu'ici, pas de quoi crier au scandale.  

Les inégalités se creusent

Mais quand on additionne les aides sociales, les grands-parents ont-ils touché plus que leurs petits-enfants ? Les dépenses sociales des plus de 60 ans c'est 17% de la richesse nationale, contre seulement 8% pour les jeunes de moins de 25 ans. Pour comprendre cela, il faut prendre en compte la démographie, et notamment les baby-boomers devenus vieux. Mais c'est aussi un choix politique au bénéfice des plus âgés, également les plus votants selon les experts. Conclusion : entre les grands-parents et leurs petits-enfants, les inégalités se sont creusées. En 2012, il y avait presque trois fois plus de jeunes pauvres que de seniors pauvres.

Le JT
Les autres sujets du JT