RSA pour les jeunes : 18,6% de pauvreté chez les 18-29 ans

En plateau, Jean-Paul Chapel revient sur l'annonce d'un possible RSA pour les jeunes.

France 2

L'idée d'un RSA pour les jeunes fait actuellement débat. À l'origine de cette suggestion, deux raisons. La première étant un constat, la pauvreté des jeunes s'aggrave. "Aujourd'hui, le taux de pauvreté des 18-29 ans, c'est la proportion de ceux qui vivent avec moins de 1 000 euros par mois, est de 18,6%. Ce taux de pauvreté a bondi de deux points en cinq ans", explique Jean-Paul Chapel en direct sur le plateau de France 2. Cette pauvreté est bien supérieure à l'ensemble de la population adulte (12,3%). La seconde raison est politique.  

3,1 milliards d'euros

Quel coût ? "Au minimum, ça coûtera 3,1 milliards d'euros si on propose le RSA à partir de 21 ans. Mais cela peut doubler si la mesure s'applique dès 18 ans et si tous ceux qui y ont droit la réclament", ajoute le journaliste de France 2 avant de conclure : "Ce sera un coût supplémentaire pour l'État donc financé soit par l'impôt soit par des économies à trouver ailleurs."

Le JT
Les autres sujets du JT
Des jeunes étudiants et lycéens manifestent à Paris contre la réforme du Code du travail, le 24 mars 2016.
Des jeunes étudiants et lycéens manifestent à Paris contre la réforme du Code du travail, le 24 mars 2016. (DOMINIQUE FAGET / AFP)