Essonne : un homme de 87 ans et une aide-soignante en garde-à-vue dans une affaire de meurtre dans une maison de retraite

Un homme de 87 ans est visé par une enquête pour le meutre d'une pensionnaire de sa maison de retraite à Maisse, dans l'Essonne. L'aide-soignante est soupçonnée de ne pas avoir porté secours à la victime.

Maisse, dans l\'Essonne.
Maisse, dans l'Essonne. (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

Un homme de 87 ans et une aide-soignante ont été placés en garde-à-vue après la mort lundi soir d'une résidente d'une maison de retraite à Maisse, dans l'Essonne, rapporte France Bleu Paris, confirmant une information d'Europe 1.

Selon les premières déclarations de l'aide-soignante, elle aurait entendu des cris venant d'une chambre de la résidence, lundi soir vers 23 heures. Quand elle est entrée dans la pièce, elle a vu une femme suffoquer et un vieil homme, également résident, sortir avec un coussin dans les mains. Elle a expliqué aux enquêteurs qu'elle a appelé sa responsable qui n'a pas répondu.

La thèse de l'étouffement

Le lendemain matin, mardi, quand l'aide-soignante est retournée voir la résidente, elle s'est rendue compte qu'elle n'allait pas bien, mais elle n'a pas prévenu les secours et a appelé une nouvelle fois sa responsable. Quand les secours ont fini par arriver, la résidente est décédée.

Selon les premiers éléments de l'enquête, il pourrait s'agir d'une mort par étouffement. Une autopsie doit être réalisée sur le corps de la résidente mercredi 14 août. L'homme de 87 ans est visé par une enquête pour assassinat, l'aide-soignante pour non-assistance à personne en danger.