Santé : nouvelles mesures contre les déserts médicaux

Certaines régions manquent cruellement de médecins. La ministre de la Santé doit présenter ce jeudi 26 novembre un nouveau plan de lutte contre les déserts médicaux.

France 2

Un nouveau plan de 200 millions d'euros pour attirer les spécialistes dans les campagnes : gynécologues, ophtalmologues, cardiologues, pédiatres ou dermatologues. Les étudiants pourront désormais effectuer des stages en cabinet de ville ou en maison de santé. Et surtout, le numerus clausus qui fixe chaque année le nombre d'étudiants admis va être augmenté : 131 places supplémentaires pour les facultés situées dans les dix régions qui manquent de médecins.

200 maisons de santé en plus

Autre mesure : la création de 200 nouveaux contrats d'engagement de service public. Le principe : donner une aide financière à un jeune praticien pour son installation dans une zone délaissée. Pour renforcer le nombre de généralistes, il y aura 1 000 contrats de praticien territorial de médecine générale signés en 2017 contre 500 actuellement. Marisol Touraine prévoit l'ouverture de 200 centres de santé en plus pour arriver à 1 000 en 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT