Cet article date de plus de six ans.

Santé : des progrès pour lutter contre l'AVC

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Santé : des progrès pour lutter contre l'AVC -
Santé : des progrès pour lutter contre l'AVC Santé : des progrès pour lutter contre l'AVC - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions
France 2

Quelles sont les dernières évolutions de la médecine pour prévenir et lutter contre l'accident vasculaire cérébral, une des principales causes de mortalité en France ?

Un accident vasculaire cérébral peut laisser des séquelles importantes. Depuis un AVC, Agnès Monplaisir a la partie droite de son corps paralysée. Aujourd'hui, seule son élocution reste difficile. L'AVC s'est produit alors que cette galeriste de 47 ans rentrait du travail après une journée ordinaire.

Des facteurs aggravants

Cet accident est survenu malgré une bonne hygiène de vie. Certains facteurs aggravent néanmoins le risque d'AVC : tabagisme, hypertension, diabète, obésité, sédentarité. La thrombectomie, une opération novatrice, a sauvé Agnès Monplaisir. Ce nouveau traitement permet d'aller aspirer le caillot de sang qui bouche l'artère dans le cerveau. Généralement, un AVC doit être traité au moins 4h30 après l'accident. Grâce aux avancées médicales, ce délai pourrait être allongé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.