Santé : à Fos-sur-Mer, l'industrie pollue la vie des habitants

Une étude sur la pollution attire l'attention sur l'étang de Berre, près de Marseille (Bouches-du-Rhône). Dans cette zone, qui regroupe plusieurs sites industriels très importants, les habitants souffrent davantage d'asthme, de diabètes ou de cancers que dans le reste de la France.

France 3

À Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), des habitants malades de la pollution. Gérard Casanova a travaillé pendant 25 ans près des usines polluantes et se découvre en 2008, à l'occasion d'une étude scientifique, contaminé, tout comme son épouse, atteinte d'un cancer. Cancers, asthme, diabètes, maladies auto-immunes : les normes de pollutions de cette région industrielle pourraient en être la cause. L'étude franco-américaine démontre qu'à Fos-sur-Mer, les habitants déclarent deux fois plus de maladies qu'ailleurs en France. "Le pourtour de l'étang de Berre est une anomalie statistique où le taux de mortalité est plus élevé qu'ailleurs. C'est absolument évident : on y meurt plus tôt et plus nombreux", explique Vincent Bezin, médecin généraliste.

La qualité de vie des habitants en question

C'est l'une des plus grandes régions industrielles d'Europe, et une trentaine de sites y sont classés Seveso 2. Le golfe de Fos est prospère économiquement, mais c'est un désastre sanitaire, et les habitants restent préoccupés par la qualité de l'environnement. Des mesures sont prises, comme l'utilisation d'algues pour recycler les fumées industrielles. Grâce au biocarburant qu'elles produiront, il y aura dans l'atmosphère moins d'émissions de CO2 et de gaz à effet de serre. Mais il reste beaucoup à faire pour améliorer la qualité de vie des habitants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le conseil départemental de Saône-et-Loire veut recruter lui-même des médecins pour lutter contre les déserts médicaux.
Le conseil départemental de Saône-et-Loire veut recruter lui-même des médecins pour lutter contre les déserts médicaux. (VINCENT ISORE / MAXPPP)