VIDEO. Foot : Adil Rami raconte avoir fait un "burn-out" après la Coupe du monde

Le défenseur s'est confié, dimanche, sur Canal+. "Même l'odeur de la pelouse, je la sentais même plus. De vouloir taper les attaquants ? J'avais même plus envie de les taper", a-t-il déclaré.

Adil Rami s\'échauffe à Rome, la capitale italienne, le 8 novembre 2018.
Adil Rami s'échauffe à Rome, la capitale italienne, le 8 novembre 2018. (GIUSEPPE MAFFIA / SPORTPHOTO24 / AFP)

Adil Rami a été la mascotte et le porte-bonheur des Bleus lors du Mondial-2018. Mais le défenseur tricolore n'a pas joué une minute lors de la compétition. Une expérience douloureuse pour lui. Dans un entretien à Canal+, diffusé dimanche 17 février, il a affirmé avoir fait un burn-out. "Même l'odeur de la pelouse, je la sentais même plus. De vouloir taper les attaquants ? J'avais même plus envie de les taper", a-t-il déclaré. "Je me forçais mais j'y arrivais pas", a poursuivi le joueur de l'OM.

"Parfois, j'ai même été agressif avec les personnes qui me demandaient des photos ou qui me filmaient sans me demander parce que j'étais aigri, aigri avec mon entourage", a détaillé Adil Rami.

Aujourd'hui, après avoir été en relation au téléphone avec un "coach mental", il dit avoir remonté la pente. "C'est bizarre ce que je dis mais je suis content d'avoir été blessé et d'être aussi longtemps de côté, en partie, parce que me dis : 'enfin, j'ai très faim.'"