Cet article date de plus de quatre ans.

Santé : la chirurgie ambulatoire au secours de la Sécurité sociale

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Santé : la chirurgie ambulatoire au secours de la Sécurité sociale
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En France, un patient sur deux rentre chez lui dans les heures qui suivent l'intervention. Des interventions express qui réduisent les coûts et s'appliquent à des opérations comme l'appendicite.

Opération de la cataracte, des varices, ou de la main. Ce sont les classiques de la chirurgie ambulatoire. L'hospitalisation dure moins d'une journée et cette prise en charge est de plus en plus plébiscitée comme par ce patient opéré des ligaments du poignet. "Je suis descendu au bloc à 8h40, remonté à 11h30 et là on attend que ça dégonfle", détaille-t-il avant de confirmer qu'il sera bien chez lui le soir même.

Une économie non négligeable

Économies réalisées par patient : plus de 1 300 euros. Car en moyenne, une opération ambulatoire coûte 971 euros contre 2 297 euros avec une nuit d'hospitalisation. Et l'ambulatoire se développe maintenant sur des opérations plus complexes, comme l'appendicite, la pose de prothèses de hanches, ou l'ablation des seins pour les malades de cancer. Le ministère de la Santé espère ainsi 400 millions d'euros d'économies en trois ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Professions médicales

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.