Médecins : haro sur les dépassements d'honoraires

Il devient de plus en plus compliqué de parvenir à trouver un médecin qui pratique les tarifs de base de la Sécurité sociale.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Si les dépassements d'honoraires sont de moins en moins élevés, de plus en plus de praticiens les appliquent. L'an dernier, la facture représentait près de 2,6 milliards d'euros, un record. La Cour des comptes appelle d'ailleurs à durcir l'encadrement des médecins. Si un médecin n'est pas conventionné "secteur 1", qui correspond au tarif de la Sécurité sociale, les tarifs peuvent vite s'envoler. L'augmentation du nombre de spécialistes, qui sont pour la plupart en "secteur 2", est l'explication, selon l'Assurance maladie, de cette augmentation.

Un frein à l'accès aux soins


Selon certains patients, cette situation est un frein à l'accès aux soins. "Pourquoi un médecin vaudrait plus qu'un autre et pourquoi aurait-on ainsi des différences de tarifs ?", demande une jeune femme interrogée. Les praticiens ont pourtant intérêt à jouer le jeu, une partie de leurs cotisations étant prises en charge s'ils limitent le dépassement de leurs honoraires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Face aux \"résultats médiocres\" des conventions médicales, la Cour des comptes propose d\'obliger les médecins libéraux à limiter leurs honoraires (Illustration).
Face aux "résultats médiocres" des conventions médicales, la Cour des comptes propose d'obliger les médecins libéraux à limiter leurs honoraires (Illustration). (MAXPPP)