Octobre rose : anticiper le cancer du sein grâce à la génétique

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Octobre rose : anticiper le cancer du sein grâce à la génétique
Article rédigé par
F. Prabonnaud, M. CazauxF. Le Moal, C. Beauvalet - France 3
France Télévisions

Le mois d'octobre est consacré à la sensibilisation au cancer du sein, touchant de nombreuses femmes en France. Deux femmes ont créé une association qui se penche sur le sujet du cancer et d'une potentielle hérédité. Reportage.

Âgée de 47 ans, la mère de Laetitia et Audrey Mendes est décédée des suites du cancer du sein. À l'occasion du mois d'octobre, nommé octobre rose, les deux femmes parlent de leur association : Généticancer. Laetitia Mendes est touchée par la mutation BRCA2, risquant de développer un cancer. "C'était des cancers très précoces. On s'est interpellées, [ma mère] a été la première à se poser cette question est-ce qu'il y a un lien avec une hérédité à ces cancers ?'" se demande la femme, âgée de 39 ans.

Un retrait préventif de la poitrine

Les deux sœurs, touchées par la mutation, ont préféré prévenir et ont décidé de se faire retirer la poitrine. Il aura fallu quelques années de réflexion à Audrey Mendes avant d'effectuer cette intervention. "C'est une revanche pour notre maman. Je me dis que si elle avait eu cette possibilité de le faire, elle serait peut-être toujours en vie", explique la femme de 38 ans, danseuse professionnelle. Grâce à leur association nommée Généticancer, elles accompagnent les femmes qui ont décidé de se faire opérer de la poitrine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.