Scandale Orpea : l'État porte plainte mais ne mentionne pas les maltraitances

Publié
Scandale Orpea : l'État porte plainte mais ne mentionne pas les maltraitances
franceinfo
Article rédigé par
E. Bach, V. Lejeune, M. Lecointre, L. Berbey, M. Diawara, D. Bonnet - franceinfo
France Télévisions

Le groupe Orpea, leader mondial des Ehpad, va être visé par une plainte de l'État français, qui se réserve le droit de demander la restitution des dotations publiques. Une plainte qui ne mentionne pas la maltraitance subie par les résidents, et qui fait donc polémique.

Après six semaines d'enquête, le rapport sur le groupe Orpea a livré ses premières conclusions. Un communiqué du ministère de la Santé fait état de plusieurs dysfonctionnements graves, comme la carence nutritionnelle des résidents, mais aussi une irrégularité dans l'usage des fonds publics. L'État porte plainte contre le groupe et s'engage à demander le remboursement des dotations publiques. 

"Madame la ministre n'a pas compris le fond du problème"

"S'il est avéré que ces dotations n'ont pas été utilisées à ces fins [sanitaires], mais au contraire pour des rétributions, bien sûr, nous sanctionnerons et nous récupérerons ces dotations publiques au centime près", assure Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l'autonomie des personnes âgées. Pour Lionel Sajovic, dont le père est décédé en Ehpad à 93 ans, "madame la ministre n'a pas compris le fond du problème, on est dans un problème de maltraitance".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.