Santé : le tiers payant ne sera pas appliqué dès 2018

La ministre de la Santé a annoncé ce dimanche 22 octobre l'impossibilité d'appliquer le tiers payant dès 2018 comme cela était prévu.

FRANCE 2

Le tiers payant devait devenir la norme en 2018 : le patient n'aurait plus besoin de sortir son portefeuille pour une consultation chez le médecin. Mais ce 22 octobre, la ministre de la Santé a annoncé faire marche arrière suite à un rapport administratif. "Techniquement, le tiers payant généralisé n'est pas faisable au 1er décembre", a-t-elle déclaré. Sur le papier, le système semblait efficace : le patient donne sa carte vitale au médecin qui signale sa visite à la Sécurité sociale et à la mutuelle. Ces deux organismes payent ensuite directement le médecin.

Les médecins s'y opposent

Le tiers payant était l'une des mesures phares prévues par le gouvernement précédent, mais dès la campagne électorale, Emmanuel Macron s'en était démarqué. Les médecins, eux, l'ont toujours combattu : "ce n'est pas notre travail de faire la gestion de sommes à déplacer ", estime le docteur Alain Leclerc de la Confédération des syndicats médicaux français. Le tiers payant fonctionne déjà pour les bénéficiaires de la CMUC, les femmes enceintes, et les patients atteints de maladies chroniques. Les médecins qui le souhaitent pourront l'étendre aux autres patients.

Le JT
Les autres sujets du JT
Agnès Buzyn, le 5 juillet 2017 à Paris. 
Agnès Buzyn, le 5 juillet 2017 à Paris.  (THOMAS SAMSON / AFP)